Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'hiver est là, et la neige recouvre les hauteurs, impossible d'envisager une rando VTT là haut, où le soleil est souvent plus présent que dans la plaine, envahie par le brouillard du Bassin Lémanique.

 

Si vous avez des vieux ski de fond à écailles que vous n'avez pas peur d'abîmer, je vous propose la rando nordique à ma façon: pas besoin d'acheter un équipement spécial mais il vaut mieux avoir des chaussures de fond un peu montantes et si, en plus, on possède une paire de raquettes, çà peut être utile en cas de neige profonde où les skis deviennent par endroits impossibles à manier ou en cas de casse.

 

Et c'est parti pour l'aventure: il n'existe pas de pistes dédiées à la pratique du ski de randonnée nordique mais suivre des bonnes traces de raquettes permet de bénéficier d'un sol souvent bien tassé à suivre en skiant dans la montée.

Pour la descente, c'est une autre histoire: on a souvent intérêt à skier à l'extérieur de ces traces trop étroites pour pouvoir réaliser des virages amples car la pente est très vite trop forte pour descendre à ski et il faut de toute façon parfois déchausser dans certains passages, et c'est là que les raquettes peuvent êter utiles.

 

Il y a cependant quelques rares endroits où on peut presque garder les skis à la descente comme à la montée sur tout le parcours quand les conditions de neige (et la condition du skieur) sont les meilleures.

 

En voici un : Le Plan du Salève par la Grande Montagne depuis le château des Avenières.

 

altitude départ : 1020 m

altitude maxi : 1348 m

durée: 2H30 à 3H selon les conditions de neige

Départ: Château des Avenières (versant Sud du Salève au dessus de Cruseilles).

 

CIMG1411

 

On peut généralement stationner devant les bâtiments qui se trouvent en contrebas du château, où a été tourné le film avec André Dussolier et Catherine Frot en 2004 "Mon petit doigt m'a dit" et où en 1994 Phil Collins a enregistré l'album "Dance into the night".

 

On suit ensuite à pied la route en direction de St Blaise, et on prend la petite route à droite qui monte dans les bois du Salève. Selon l'enneigement, il faut continuer encore à pieds ou on peut chausser les skis, voire longer à ski la route à travers bois. La pente de la route est très douce. Au bout de quelques centaines de mètres, la route fait un virage à droite. On peut éviter un grand détour en coupant droit devant, il y a en principe des traces de raquettes, sinon, il vaut mieux continuer par la route principale. Après quelques kilomètres, la route principale prend un virage à droite et on descend ensuite légèrement pour aboutir à la route de Cruseilles au Salève. On ne va pas jusqu'à la route et on coupe par les bois en restant parallèle à la grande route pour finalement retrouver des traces de raquettes qui montent vers la gauche. On monte dans les bois et on suit toujours la traces principale pour déboucher dans une grande clairière. On atteint ensuite une clôture. Il faut trouver le passage le plus aisé pour passer de l'autre côté et on atteint un versant de cliarières. La pente dse renforce et on essaie de suivre au mieux la trace pour atteindre enfin une ferme, le chalet du Plan, puis on termine dans la pente qui mêne à la bosse du Plan du Salève où une petite borne de pierre indique le point culminant.

Le retour se fait globalement par le même itinéraire, en déchaussant parfois pour éviter les passages trop raides, à moins que les conditions de neige permettent d'exécuter des virages et de profiter des plaisirs de la glisse. Dans les clirières en contrebas, on peut opter pour un autre passage plus à droite à condition de ne pas trop s'éloigner vers la droite et retrouver la route de la Grande Montagne qui permet le retour en pente très douce et dans des larges traces de raquettes pour ne plus avoir besoin de déchausser jusqu'aux abords du château.

 

voir des photos: hiver_plandusaleve hiver_plandusaleve